La gestion des déchets dans les restaurants d’altitude

  • Publié le 21 février 2020
  • | Dans Environnement

En début d’hiver, “un porte à porte” sur les pistes a permis de parler “déchets” avec les restaurateurs d’altitude du territoire de Cœur de Tarentaise. Bilan ? Quelques bonnes pratiques à valoriser, et d’autres à améliorer, pour un objectif 100% tri dans les stations de ski !

Deux agents du service Déchets de la communauté de communes Cœur de Tarentaise ont rendu visite aux restaurateurs d’altitude des Belleville à la fin du mois de janvier 2020. L’objectif était de rappeler les consignes de tri, leur fournir des supports de communication dans ce sens et voir avec eux comment améliorer le tri et la gestion des déchets au sein des établissements.

Sur 23 établissements rencontrés :
7 ont mis en place le tri des emballages recyclables,
6 se sont engagés à le faire.
2 compostent leurs déchets organiques,
1 les donne à des poules,
1 établissement va mettre en place des gobelets réutilisables pour supprimer l’usage de gobelets à usage unique.

Si tous les restaurateurs rencontrés font le tri des emballages en verre ainsi que des cartons, il subsiste une marge de progrès concernant les emballages recyclables (conteneur jaune). Gobelets en cartons, bouteilles en plastique, canettes, boîtes de conserve, flacons de sauce, briques de lait, bidons en plastique… : tous ces emballages utilisés dans les restaurants d’altitude se recyclent.

Aujourd’hui, une majeure partie de la population trie les emballages recyclables à la maison : pourquoi ne pas le faire au travail ?
Problème de manque de place, manque de temps pour trier…

Trier les déchets recyclables demande certes une organisation, mais ne prend pas plus de temps ni beaucoup plus de place une fois les équipes formées et le matériel installé. Plusieurs établissements du territoire, qu’ils fassent 800 ou 200 couverts, témoignent de la possibilité de trier et réduire ses déchets.

Le matériel nécessaire pour les restaurateurs :

  • 2 poubelles de taille moyenne côte à côte plutôt qu’une grande.
  • Sacs noirs ou opaques pour les ordures ménagères, sacs transparents pour les recyclables (les sacs opaques ne sont pas triés au centre de tri), pas de sac pour le verre. A savoir : les professionnels disposent d’une clé leur permettant d’ouvrir les trappes “gros producteurs” des conteneurs jaunes et verts pour glisser un grand sac transparent rempli d’emballages recyclables, contrairement aux particuliers qui doivent les jeter un par un. 
  • 1 composteur pour les déchets organiques.

Parmi les bonnes pratiques observées, le compostage sur place est une solution vraiment intéressante, car il permet de traiter très localement des déchets lourds transportés quotidiennement par scooter jusqu’aux conteneurs aux bas des pistes : les déchets organiques.
La CCCT accompagne les restaurateurs qui le souhaitent à trouver un moyen pour composter les déchets organiques sur place. 

Pour toute question sur la gestion des déchets :
S
ervice Déchets de la CCCT
04 79 24 41 41 – contact@coeurdetarentaise.fr


Scroll Up