Que faire de ses déchets ?

  • Publié le 9 avril 2020
  • | Dans Environnement

Jardinage et ménage de printemps : deux belles occupations dans la maison. Mais que faire de ses déchets verts et des encombrants ? Et vos lingettes, où les jetez-vous ?

Déchets verts 

Brûler ses déchets verts…

  • … est interdit par la loi et passible d’une amende de 450 €.
    Il est possible d’alerter les services d’hygiène de la mairie en cas de non-respect de l’interdiction de brûler les déchets verts à l’air libre.

  • …pollue.
    Celui qui brûle des déchets est le premier à s’intoxiquer… mais il en fait aussi profiter ses voisins car cela émet  200 fois plus de dioxines, 300 fois plus de composés organiques (benzène et dérivés cancérigènes), 200 fois plus de poussières, que brûler des ordures ménagères dans un incinérateur.
    Le brûlage de 20 kg de déchets verts frais dans son jardin produit 1 000 fois plus de poussières que l’apport en déchèterie (8 km aller-retour) et le transport jusqu’au site de traitement.

Les bonnes pratiques :

  • Composter ses déchets vers dans son jardin.
    Tontes, feuilles et petits branchages se compostent facilement mélangés dans le composteur avec les déchets de cuisines, ou posés en tas au fond du jardin.
    Si vous avez une tondeuse, vous pouvez tondre les déchets de moins de 1cm de diamètre pour qu’ils se compostent plus rapidement, ou pour les utiliser en paillage.

  • Stocker ses déchets verts dans son jardin. 
    Les déchets verts d’un diamètre supérieur à 1cm, qui ne sont pas gardés pour bois de chauffage, peuvent être stockés.
  • Prendre rendez-vous pour les déposer en déchèterie (déchèterie de l’Ile Ferlay et des Menuires réouvertes partiellement sur rendez-vous et sous conditions : + d’infos). 

Alternatives au brûlage des déchets verts :
une vidéo du Réseau Compost Citoyen Auvergne Rhône-Alpes.

A noter : actuellement la CCCT ne met pas de broyeur à disposition des habitants, mais dès l’automne 2020, le broyage sera pratiqué sur le site de la déchèterie de l’ile Ferlay et du broyat sera mis à disposition des usagers qui le souhaitent. 
 

Encombrants

Pour rappel, le dépôt d’encombrants sur la voie publique est interdit et passible d’une amende allant jusqu’à 1 500 €.

Prenez rendez-vous pour déposer vos “gros” déchets en déchèterie (déchèterie de l’Ile Ferlay et des Menuires réouvertes partiellement sur rendez-vous et sous conditions : + d’infos). 

 

 

Lingettes et compagnie…

Impossibles à recycler, provoquant des bouchons dans vos canalisations, les lingettes représentent une part non négligeable de nos déchets qui pourrait facilement être évitée.

Démaquillantes, désinfectantes, auto-bronzantes, pour nettoyer le sol, le pare-brise de la voiture ou les fesses de bébé, voiles pour couches lavables, les lingettes sont partout. Les Français en sont de gros consommateurs : selon le Ministère de la Transition Écologique, près de 4 foyers sur 10 en utilisent, à raison de 7 lingettes par semaine en moyenne. De quoi faire gonfler le volume de nos ordures ménagères. Car les lingettes ne se recyclent pas et sont donc extrêmement polluantes, (attention à la mention trompeuse « biodégradables »). Elles bouchent les canalisations des toilettes, bloquent les pompes des stations d’épuration lorsqu’elles sont jetées dans les toilettes. Soyons d’autant plus vigilants en cette période de crise sanitaire.

Les bonnes pratiques :

  • Jeter les lingettes à la poubelle, tout comme les autres textiles sanitaires (masques de protection, essuie-tout, mouchoirs à usage unique…) dans un sac étanche fermé. 

  • Encore mieux : fabriquer ses propres lingettes ménagères, lavables et donc réutilisables (+ d’infos dans nos tutos “Zéro déchet”). 

Scroll Up